Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

Le mariage des catholiques selon la diversité des cultures

Recension par Marie-Thérèse van Lunen Chenu

Le Père Michel Legrain, spiritain, engagé depuis de longues années dans ce qu’on appelait la pastorale familiale, est des mieux placés pour constater « l’actuel l’ébranlement de l’édifice matrimonial catholique » et les interrogations des catholiques sur les nouveaux comportements et l’inaptitude de la hiérarchie à en questionner le sens, à en accueillir et guider l’émergence.

L’intérêt de l’ouvrage tient à ce que l’auteur place ces thèmes dans la perspective de l’inculturation de l’Église ; il sait montrer  les ouvertures au monde dont celle-ci a témoigné au cours de son histoire par ces  régulations successives quile-mariage-des-catholiques-selon-la-diversite-des-cultures-en-occident-et-en-afrique-de-michel-legrain ont accompagné son expansion. Qu’il s’agisse par  exemple de l’accueil des païens  (circoncision, nourriture, etc.), pratiques d’inculturation qui faisaient déjà scandale et arrachaient à Paul cet acte de foi : « Ce qui compte, ce n’est si la circoncision, ni l’incirconcision mais la création nouvelle (6, 15).

Il  n’est donc pas trop tard pour saluer à sa juste valeur et recommander ce petit livre qui réussit en peu de pages, avec compétence, pédagogie et simplicité, à proposer des réflexions approfondies sur les changements, les nouvelles pratiques de sexualité et la diversité des formes d’ engagement aujourd’hui. Michel Legrain sait en  questionner le sens : valeur de la sexualité comme échange entre des personnes,  hommes ou femmes, reconnaissant une  réelle parité qui se doit de dépasser ce qui relève de préjugés, rôles, coutumes, dictats d’un autrefois révolu.

Le titre de l’ouvrage peut paraître un peu restrictif, sinon qu’il donne des informations trop peu connues et rappelle la longue expérience et sagesse d’inculturation de l’auteur lui-même en Afrique. Insistons sur l’axe théologique et ecclésiologique qui structure l’ouvrage, donnant sens et place à de vives critiques sur l’immobilisme, le sexisme, le centralisme,  actuels de la hiérarchie romaine, en contresens et contre-témoignage  à la fois de l’Évangile et de certaines avancées sociales devenues des références incontournables telle la parité entre les sexes.

                                                        Marie-Thérèse van Lunen Chenu

Michel Legrain, Le mariage des catholiques selon la diversité des cultures : en Occident et en Afrique, Paris : L’Harmattan,2010.

 

 


Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS