FHEDLES s’indigne devant les nouvelles révélations d’abus sexuels commis par des membres du clergé

Fidèle à ses principes fondateurs, la défense des droits et des libertés de tous les membres de l’Eglise au sein de l’institution aussi bien que celle de l’égalité entre les femmes et les hommes, tant dans la société que dans l’Eglise, l’association FHEDLES s’indigne devant les nouvelles révélations d’abus sexuels commis par des membres du clergé, cette fois à l’encontre de religieuses, et condamne le silence complice par lequel les plus hautes autorités ecclésiales ont couvert ces ignobles agissements. Elle tient à assurer les victimes de son entière solidarité.

Elle demande à l’institution de faire preuve de compassion active – et non pas seulement de belles paroles – en apportant aux victimes toutes les réparations possibles et en leur assurant l’aide matérielle, financière, médicale, et psychologique dont elles ont besoin ; de déférer les coupables devant la justice civile des Etats dont ils sont les ressortissants.

Elle demande en même temps à l’Institution cléricale de se refonder de fond en comble. Même s’ils sont le fait d’une minorité, ces abus criminels ne sont pas accidentels, ils sont l’expression hideuse de maux plus profonds, le cléricalisme, l’immense difficulté à considérer les femmes comme des égales, la réprobation sans nuances envers toute forme de sexualité qui ne serait pas seulement à visée reproductive. L’organisation hiérarchique de l’Eglise et la position subalterne que les femmes y occupent, entraînent un sentiment de supériorité et d’impunité de certains hommes d’Eglise, surtout vis-à-vis des femmes.  

Le mot Eglise a deux sens, celui d’institution, celui de peuple de Dieu et de communauté des croyant/e/s. Dans ces deux acceptions, l’Église est un instrument de transmission du message de l’Évangile. Ce n’est pas l’existence en soi de l’institution qui est un but. Et si l’institution est un objet de scandale et une pierre d’achoppement, comment ce message pourra-t-il être encore entendu ? 

Auteurs·trices : FHEDLES