Parution : « Catholicisme en tensions »

Catholicisme en tensions
Sous la direction de Céline Béraud, Frédéric Gugelot & Isabelle Saint-Martin
« L’ouvrage a pour objet de dresser un panorama des évolutions catholiques les plus contemporaines en croisant les approches disciplinaires. Au-delà du cas français, une attention particulière est également portée à d’autres configurations nationales  marquées par un catholicisme majoritaire aujourd’hui en voie  plus ou moins rapide d’« exculturation ».

Confronté aux défis de la modernité, le catholicisme a entrepris dans la seconde moitié du XXe siècle une transformation considérable de son auto-compréhension et de son organisation, cristallisée dans le concile Vatican II. Il oscille aujourd’hui entre deux attitudes. La première est une forme affichée et revigorée d’intransigeantisme, que l’opinion publique perçoit comme romaine. Différentes illustrations en sont offertes par les évolutions récentes du droit, en des domaines qui focalisent l’attention inquiète du magistère catholique (famille, bioéthique, euthanasie…). La seconde tente des ajustements entre l’enseignement de l’Église et la culture moderne. Diverses recompositions dans le rapport au territoire, à l’autorité et aux autres religions, en donnent des exemples pertinents malgré les débats internes qu’ils suscitent.

Cet ouvrage permet de confronter les acquis de recherches récentes, innovantes et encore éparses qui manifestent un regain d’intérêt pour le catholicisme comme objet d’études en sciences sociales, non seulement en France mais également en Espagne, en Italie et au Québec. La dynamique paradoxale contradictoire « changement/maintien de la tradition » qui y prévaut s’y trouve interrogée.
L’Église catholique apparaît ainsi confrontée à un double défi : celui de sa déprise sociale (plus ou moins avancée selon les contextes nationaux) et celui de sa réforme interne. »

(Présentation des éditions de l’EHESS)