Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

Parution : « Marthe et Marie en concurrence ? » (Daviau et Parmentier)

Pierrette Daviau Élisabeth Parmentier

Marthe et Marie en concurrence ? Des Pères de l’Église aux commentaires féministes

Edition Mediaspaul 181 pages 14,80 €

Présentation de l’éditeur : « Le récit biblique de la visite de Jésus aux deux sœurs Marthe et Marie peut paraître choquant pour les personnes qui se dévouent au service des autres. En effet, il attribue la « bonne», voire la « meilleure part » à Marie qui écoute Jésus assise à ses pieds, pendant que sa sœur s’occupe de l’accueil et de l’intendance. Que devient alors le service du prochain tant prôné dans les évangiles ? Voici un inventaire des commentaires et des interprétations qu’a connu ce passage de l’Évangile depuis sa première rédaction. Si certains Pères de l’Église voient en Marthe l’icône de la vie active et en Marie celle de la vie contemplative, d’autres voient en Marthe l’intériorisation réussie de la foi qui ne contredit point la vie active. Aujourd’hui, les analyses féministes s’attardent à dépasser la simple opposition de deux modèles de vie chrétienne pour parvenir à déchiffrer le sens de la « diakonia », c’est-à-dire du service comme attitude fondamentale de la vie chrétienne. Des débuts du christianisme aux interprétations contemporaines, vingt siècles de lecture ininterrompue redonnent au texte un nouveau souffle. Une lecture fine, teintée d’humour, du fameux passage biblique et de vingt siècles de commentaires sur celui-ci. Une question qui demeure très actuelle !

 

Pierrette Daviau est professeure de théologie pratique et de psy­chosociologie des groupes à la Faculté des sciences humaines de l’Université Saint-Paul à Ottawa. Ses recherches portent notamment sur la nouvelle théologie de la vie consacrée et sur les spiritualités et les théologies féministes. Une lecture fine, teintée d’humour, du fameux passage biblique et de vingt siècles de commentaires sur celui-ci. Une question qui demeure très actuelle !

Élisabeth Parmentier est professeure de théologie pratique à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Elle mène des recherches dans les domaines de l’œcuménisme, de l’interprétation biblique et des études féministes.

 

Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS