Genre en Christianisme, premier organisme en France d’étude critique de la construction religieuse du genre et de ses modes d’influence dans la société civile, propose un fonds bibliographique d’ouvrages sur le genre – gender

Genre en Christianisme a été fondé en 2002 par l’association Femmes et Hommes en Église, est animé dorénavant par FHEDLES.
Cette originalité était précieuse au moment où le concept de genre (gender) – était de plus en plus souvent condamné, à différents niveaux, par des institutions d’églises qui en contestent la validité.

FHEDLES affirme que dans le Christianisme, le rapport entre les sexes est aussi socialement construit ; cette conviction fait brèche irrévocablement à un statut féminin de soumission soi-disant conforme à la nature et au plan voulu par Dieu, sans cesse réaffirmé par une institution cléricale mono-sexuée. Genre en Christianisme suit également les travaux critiques élaborés par les autres religions, en particulier le Judaïsme et l’Islam.

Fonds bibliographique

Genre en Christianisme propose un fonds de près de 2000 titres : livres, revues spécialisées et travaux universitaires sur les thématiques religieuses, féministes et sociétales relevant de toutes disciplines (théologie, sociologie, études de genre, histoire, linguistique). Ce fonds comprend en particulier un nombre important d’ouvrages anciens ou en langue étrangère difficilement accessibles en France aujourd’hui. Ce fonds bibliographique est ouvert aux étudiants/es, chercheurs/es, et à celles et ceux que ces thèmes intéressent.

Nos ouvrages sont consultables :

Bibliothèque du Saulchoir
43bis rue de la Glacière
75013 Paris
Téléphone 01 44 08 71 90

Le catalogue des ouvrages est également consultable sur le site internet de la Bibliothèque. Il est intégré au CCFR (Catalogue collectif de France).

Cycles de conférences

Genre en Christianisme, appuyé par un Collège scientifique, a organisé de 2002 à 2013 des cycles universitaires de conférences/débats et des séances de travail sur des sujets religieux revisités sous l’angle critique du genre, croisés avec des études anthropologiques, historiques et sociologiques

Collège scientifique en 2002

  • Olivier Abel, Professeur de philosophie éthique à la Faculté de Théologie Protestante de Paris ;
  • Monique Alexandre, Professeur émérite de Paris IV Sorbonne, patristique grecque, judaïsme héllénique ;
  • Céline Béraud, Maître de conférences en sociologie à l’université de Caen ;
  • Corinne Bonafoux-Verrax , historienne, Maître de conférences à l’Université de Savoie ;
  • Marianne Carbonnier-Burkard, Professeure de Théologie à la Faculté de Théologie Protestante de Paris ;
  • Annie Crépin, historienne, Maître de conférences honoraire à l’Université d’Artois ;
  • Gérard Delteil, Doyen Honoraire de la Faculté Protestante de Montpellier ;
  • Jean Delumeau, Professeur Honoraire au Collège de France, Membre de l’Institut ;
  • Monique Dental, sociologue, CNRS ;
  • Maud Dillard, documentaliste ;
  • Alice Gombault, théologienne ;
  • Eglantine Jamet-Moreau , Maître de conférences, civilisation Britannique, Paris X ;
  • Yvonne Knibiehler, historienne, Université de Provence ;
  • Claude Langlois, Directeur d’étude émérite à l’EPHE-Sciences religieuses, Sorbonne ;
  • Hervé Legrand, Professeur émérite de L’Institut Catholique de Paris ;
  • Jacques Maître, sociologue, directeur de recherches au CNRS ;
  • Annie Metz, Conservatrice en chef de la Bibliothèque Marguerite Durand ;
  • Marcel Metzger, Professeur émérite Université Marc-Bloch Strasbourg ;
  • Elisabeth Parmentier, Professeure de théologie à la Faculté de Théologie Protestante de Strasbourg ;
  • Denis Pelletier, Directeur d’Etudes à l’EPHE-Sciences Religieuses Groupe Sociétés Religions Laïcités ;
  • Michelle Perrot, historienne, Professeure émérite de l’Université Paris VII ;
  • Emile Poulat, Directeur de recherches émérite à l’EHESS ;
  • Florence Rochefort, historienne, Chargée de recherche au groupe de Sciences des Religions et de la laïcité du CNRS ;
  • Rebecca Rogers, Professeure en histoire de l’éducation à l’université Paris-Descartes – CERLIS ;
  • Dominique Stein, psychanalyste ;
  • Irène Théry, sociologue, Directrice d’Etude EHESS, Marseille ;
  • Jean-Paul Willaime, Directeur d’Etudes à l’EPHE-Sciences religieuses, Sorbonne, Directeur du Groupe de Sociologie des Religions et de la Laïcité, CNRS/EPHE, IRESCO, Paris.