Naissance de FHEDLES : notre nouvelle association

Quelle communauté chrétienne voulons-nous ? Quelle société voulons-nous ?

L’idéalisation morale de « la » femme et la sacralisation du pouvoir des hommes ? Ou l’égalité pleine et entière et le déploiement des vocations personnelles ?

Le salut de Jésus proclamé par des légistes nostalgiques d’un monde où leur autorité faisait plier les consciences ? Ou la liberté exigeante de l’Évangile ?

Égalité, droits et libertés pour les femmes et les hommes, voilà les principes de notre nouvelle association FHEDLES, fondée le 6 février dernier par les membres de Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE).

Depuis 1970 et 1987 respectivement, les deux associations amies FHE et DLE avaient témoigné en pionnières de relations et d’institutions basées sur la non-domination et le respect des consciences. La publication régulière d’une revue et l’organisation de vingt-deux colloques ont posé des questions interdites comme les droits et libertés fondamentaux, la désobéissance civile à un « pouvoir spirituel », la démocratisation du fonctionnement de l’Église catholique, l’égalité complète des femmes et des hommes. Des parutions récentes témoignent de ce travail de fond original : Du Neuf chez les Cathos [1] ; L’Écoféminisme [2] ; Femmes prêtres [3] ; Faire Église autrement [4] ; Pour un statut associatif de l’Eglise catholique en France [5]. Concernant FHE, un appel à candidature sera lancé prochainement pour une bourse dédiée à un travail de recherche historique.

L’œuvre respective des deux anciennes associations se poursuit au sein de FHEDLES de manière plus étroitement liée parce que nos combats se rejoignent. Voyez comment la masculinité exclusive du clergé catholique renforce l’autoritarisme dans l’Église. La virilité de Jésus est devenue la clef de la subordination de « l’Église épouse » au clergé qui exerce un « pouvoir sacré » au nom du « Christ époux », reléguant au second plan la figure de Jésus serviteur et ami.

Nous avons du pain sur la planche ! Ne nous résignons pas, ne cédons pas à l’amertume, car notre tâche n’est pas de grossir pour entrer dans un rapport de force avec l’institution ecclésiale, de faire plier ceux qui font plier. Pour toutes et pour tous, dépouillé-e-s de toute autorité extérieure, notre tâche première est de témoigner autrement de Jésus, de susciter la prise de conscience de telle femme et de tel homme, et de contribuer à leur libération de toutes les oppressions. Ensemble traçons ces chemins neufs.

FHEDLES

Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société


[1] Du neuf chez les cathos. Des communautés se libèrent, éditions Golias, 2010.

[2] « Les Femmes et la nature. L’écoféminisme » : Les Réseaux des Parvis, Hors-série n° 24, 2e semestre 2010 (à commander à notre association).

[3] Femmes prêtres : enjeu pour la société et les Églises : Revue Parvis, Hors série n° 15, janvier 2006, Colloque de Paris 2004, 99p.

[4] Faire Église autrement. Un monde autre, des communautés autres : Revue Parvis, Hors série n° 13, septembre 2005, 129p.

[5] Livre blanc pour un statut associatif de l’Église catholique en France, édition DLE, 1999.