Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

« Nous travaillons patiemment à une véritable rencontre » (Les religieuses américaines inquiétées par le Vatican).

Quatre représentantes de la Conférence de direction des religieuses américaines (LCWR : Leadership Conference of Women Religious) ont été reçues le 30 avril dernier au Vatican par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF). Cette rencontre a été introduite par une déclaration préliminaire [1] du cardinal Gerhard Müller, préfet de la CDF, qui les a rappelées à l’ordre sans détour. Les religieuses ont publié le 5 mai un très bref communiqué [2] sur les remarques du cardinal Müller et on trouvera ci-après la traduction de leur récent communiqué du 8 mai 2014 sur cette rencontre.

LCWR-Logo-8ko

Déclaration de la LCWR sur la rencontre avec la CDF

Par : Sœur Carol Zinn, Sisters of Saint Joseph ; Sœur Sharon Holland, Immaculate Heart of Mary ; Sœur Florence Deacon, Order of Saint Francis et Sœur Janet Mock, Congregation of Saint Joseph

Au cours de ces derniers jours, il y a eu beaucoup de commentaires publics sur la déclaration d’ouverture du cardinal Gerhard Müller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF), à la présidence de la Conférence de direction des religieuses (LCWR) lors de leur rencontre annuelle au Vatican du 30 Avril 2014. Après la publication des remarques d’ouverture du cardinal, à la fois l’archevêque J. Peter Sartain, archevêque délégué à la supervision de la mise en œuvre du mandat de la CDF, et la présidence de la LCWR ont confirmé par une déclaration publique, dans des communiqués séparés, les propos du cardinal et commenté la conversation positive qui a suivi. Pour la LCWR, cette conversation a été constructive par sa franchise et son absence d’ambiguïté. Ce n’était pas une discussion facile, mais son ouverture et l’esprit de recherche ont créé un espace pour le dialogue authentique et le discernement.

La rencontre avec la CDF doit être considérée dans le contexte de l’ensemble des visites de la LCWR aux dicastères du Vatican. Lors de notre première visite, le 27 Avril, au Conseil Pontifical pour les Communications Sociales, le secrétaire, Mgr Paul Tigue, nous a fait savoir que le pape François insiste sur la création, dans le cadre de la nouvelle évangélisation, d’une culture de la rencontre, marquée par le dialogue et le discernement. Nous avons fait l’expérience de cette culture de la rencontre dans tous les bureaux de la Curie que nous avons visités au Vatican, une rencontre marquée par une véritable interaction et un respect mutuel.

Nous avons aussi fait l’expérience de l’Église universelle, en apprenant davantage sur les nombreuses réunions internationales que le Saint-Père a convoquées et a l’intention de convoquer, pour s’attaquer à des problèmes mondiaux tels que l’économie, l’environnement, la vie de famille, la faim, la pauvreté, l’eau, la violence, la traite des personnes, et le désir de faire participer tout le monde – jeunes, vieux, riches, pauvres en communion, travaillant ensemble pour le bien commun de la planète. Nous avons ressenti l’énergie débordante de ces initiatives qui ne sont pas nouvelles pour le Vatican, mais qui ont un sens renouvelé de l’urgence et du possible.

Lors des rencontres avec la CDF, la LCWR a été attristée de découvrir que les impressions de ces dernières décennies sur l’organisation sont devenues institutionnalisées au Vatican, et ces perceptions institutionnalisés ont conduit à des jugements et, finalement, à l’évaluation doctrinale. Au cours de la réunion, il est devenu évident que, malgré les efforts maximaux faits au long des années, la communication s’est rompue et qu’en conséquence la méfiance s’est développée. Ce qui a créé une ouverture vers le dialogue lors de cette réunion a été d’entendre de première main la façon dont la CDF perçoit la LCWR. Nous ne nous reconnaissons pas dans l’évaluation doctrinale de la Conférence et nous nous rendons compte que, malgré cela, nos efforts pour clarifier ces perceptions erronées ont conduit à approfondir les malentendus. C’est une question très complexe, mais la LCWR voit un encouragement dans l’effort conjoint de la CDF et de la LCWR pour trouver un chemin qui honore l’intégrité et la mission des deux organismes.

La passion pour tout ce que peut être l’Église approfondit notre engagement à rester autour de la table et à parler à travers les différences. Nous voulons faire partie de l’Église universelle enracinée dans l’Évangile, une Église qui entend le cri des pauvres et qui est unie dans sa réponse. En même temps, nous ne pouvons pas appeler à faire la paix en Syrie, au Moyen-Orient, au Soudan du Sud, sans nous asseoir nous aussi à table avec des gens qui ont des opinions différentes et travailler patiemment et de manière cohérente à une véritable rencontre des esprits et des cœurs.

D’une certaine façon, pour la LCWR, rien n’a changé. Nous sommes toujours sous mandat et toujours chargées d’un travail difficile qui consiste à explorer la signification et l’application de concepts clés, théologiques, spirituels, sociaux, moraux et éthiques à la fois dans notre institution et dans le dialogue avec les responsables du Vatican. Ce travail est lourd de tensions et de malentendus. C’est cependant le travail des dirigeants dans tous les domaines de la vie en ces temps de changement profond dans le monde.

Lors de notre rencontre avec les responsables de la CDF, nous avons ressenti un mouvement vers une conversation honnête et authentique sur certaines des questions qui sont au cœur de notre foi et de notre vocation. Nous en sommes venues à croire que la poursuite de cette conversation est peut-être l’un des efforts les plus critiques que nous, en tant que dirigeantes, pouvons poursuivre pour le bien du monde, de l’Église et de la vie religieuse.

Aucune entrevue ne sera accordée actuellement.

8 mai 2014

Contact : Sœur Annmarie Sanders, IHM

Directrice des communications, LCWR ; asanders@lcwr.org

Source : communiqué publié le 8 mai 2014 sur le site de la LCWR à : https://lcwr.org/media/lcwr-statement-meeting-cdf-0

Traduction française par Lucienne Gouguenheim (de l’association sœur NSAE), membre comme FHEDLES de Parvis et d’IMWAC)

Notes :

[1] « Opening Remarks 
By Cardinal Gerhard Müller » publié le 30 avril 2014 sur le site du Vatican à : http://www.doctrinafidei.va/muller/rc_con_cfaith_doc_20140430_muller-lcwr_en.html

[2] « LCWR Response to CDF Remarks » publié le 5 mai 2014 sur le site de la LCWR à :  https://lcwr.org/media/news/lcwr-response-cdf-remarks

Sur le même sujet : « Un nouveau contexte au Vatican. Le cardinal Kasper, le « théologien du pape », minimise l’attaque du Vatican contre les religieuses américaines » à : http://nsae.fr/2014/05/07/un-nouveau-contexte-au-vatican/

Source du texte en français : http://nsae.fr/2014/05/09/les-religieuses-americaines-sexpriment-sur-leur-visite-au-vatican/#sthash.b7fNOVjy.dpuf

Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS