Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

Réponse à Mgr Simon sur l’émission « la guerre perdue du Vatican » (Raymond Godefroy)

Lettre à La Croix

J’ai regardé l’émission « la guerre perdue du Vatican » et le commentaire « une parfaite leçon de désinformation » de Mgr Hyppolite Simon parue dans votre n° du 3 avril.

Permettez moi à ce sujet quelques réflexions d’un simple chrétien.

Tout d’abord je déplore que l’article du vice-président de la conférence de évêques de France commence par un procès d’intention (« quand on veut noyer son chien… »), le texte qui suit tentant de faire la démonstration du théorème énoncé.

Je note que l’émission de FR3 est présentée comme « se proposant de faire le bilan de Vatican II », ce qu’elle n’est pas. Elle est, me semble-t-il, une étude du comportement de la hiérarchie ecclésiale à partir de faits que personne ne peut contester.

A contrario les arguments avancés par l’évêque de Clermont Ferrand ne s’appuient sur aucun fait objectif mais les manipulent (voir les propos sur les prêtres ouvriers, la théologie de la libération, le Bon Pasteur et les légionnaires du Christ)

Je suis en outre choqué par la façon dont il se permet de faire dire au cardinal Etchegaray et aux évêques Gilson et Rouet le contraire de ce qu’ils ont dit.

Raymond Godefroy (FHEDLES)

Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS