Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

Soutien aux religieuses américaines mises en cause par le Vatican

Les sœurs du Cénacle témoignent leur solidarité et leur amitié pour les religieuses américaines soumises à une sévère remise en cause du Vatican. Nous reproduisons le texte qu’elles ont publié et vous proposons de signer une pétition en ligne.

« Ce mercredi 18 avril, le Saint-Siège a décidé une réforme complète de la Conférence des religieuses des États-Unis, la Leadership Conference of Women Religious, l’organisme rassemblant plus des 80% des sœurs vivant aux États-Unis (plus de 50 000 membres).

Nos sœurs du Cénacle aux USA font partie de cette Conférence. C’est pourquoi, par ces quelques lignes nous venons leur dire notre soutien et notre amitié en cette période où elles sont publiquement mises en cause.

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi reproche notamment aux sœurs de trop « axer leurs travaux sur la pauvreté et l’injustice économique » et leur  » absence de soutien aux enseignements de l’Église sur l’ordination des femmes et sur l’homosexualité. » Elle déplore aussi « leur silence » concernant le droit à la vie de sa conception à la mort naturelle. De fait, le soutien des religieuses à la réforme de la santé du président démocrate – « Obamacare« , qui comprend tout un volet de médecine reproductive et contraceptive – n’est certainement pas étranger à leur recadrage.

Vivre à la suite du Christ dans la vie religieuse apostolique, c’est chercher à Lui ressembler toujours plus, à regarder et à aimer ce monde et tous ses habitants comme le Christ Jésus les aime et regarde. Filles d’un même Père qui ne fait pas acception de personnes Actes 10,34-35, nous désirons être la voix qui transmet une Bonne Nouvelle, celle de la Parole fondamentale dont le Souffle nous maintient en vie : C’est bon, c’est très bon  Genèse 1, 1-31.

Quand nous accueillons une personne, nous cherchons à imiter le Christ. C’est-à-dire, nous cherchons à rencontrer l’autre tel qu’il est, en entier, de manière inconditionnelle… sans lui demander ses papiers d’identité, son origine sociale, sa religion, son orientation sexuelle, etc. A la suite du Christ, nous voulons donc rejoindre chacun-e dans son aspiration à la vie et à l’amour. Je suis venu pour qu’ils aient la vie, et la vie en abondance Jean 10-10…Choisis donc la Vie !  Deutéronome 30,19  C’est ce cri de notre Bon Dieu que nous faisons retentir. Oui, nous accueillons des couples qui ont recours à la contraception, des personnes homosexuelles, des femmes qui envisagent d’avorter, des hommes et des femmes qui ne vivent pas en conformité avec la loi morale de l’Eglise catholique… Oui la Bonne Nouvelle du Christ, l’Évangile de Dieu  Marc 1,14  n’exclut personne ! »

**

Pour plus d’information sur cette affaire, lire les articles de La Croix ici et .

Voir aussi les réactions des théologiennes Ivone Gebara et Karin Heller.

Et enfin, le communiqué de réponse fait par les religieuses de la LCWR le 1er juin 2012

Les Franciscains sont le premier ordre masculin à soutenir officiellement les religieuses.

Vous pouvez aussi signer la pétition du Nun Justice Project.

Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS