Bienvenue sur le site FHEDLES

L’association Femmes et Hommes Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société (FHEDLES) est née le 6 février 2011. Elle succède aux deux associations sœurs Femmes et Hommes en Église (FHE) et Droits et Libertés dans les Églises (DLE), nées en 1969 et 1987.

Notre objectif est d’ « œuvrer au sein des Églises et de la société, avec la liberté de l’Évangile, à de nouvelles pratiques de justice, de solidarité et de démocratie pour :


  • l’égalité et le partenariat entre femmes et hommes, en refusant toute forme de discrimination liée au sexe.

  • la transformation profonde des mentalités, des comportements, des institutions pour donner réalité aux droits et liberté de toutes et tous.

  • l’émergence de langages et de symboles renouvelés.

  • la promotion de recherches, notamment historique et théologiques, appelées par les trois objectifs énoncés ci-dessus »


dans le respect de la diversité des cultures et des spiritualités. »

Connexion des membres

Perdu ses identifiants?

Enregistrement clos

La création de nouveaux comptes n'est pas possible actuellement, merci de votre compréhension

We are Church soutient la politique de réforme de François

We are Church soutient la politique du Pape François en vue de réformes substantielles dans l’église catholique romaine. Le Mouvement International Nous Sommes église se met d’accord à Dublin sur un programme clair pour les années à venir

Le Mouvement International Nous Sommes église (IMWAC) soutient la politique du Pape François en vue de réformes substantielles dans l’église catholique romaine et demande aux évêques de soutenir clairement cette nouvelle politique pour davantage de transparence, de décentralisation et de dialogue avec les fidèles. Presque huit mois après que le Cardinal argentin Jorge Mario Bergolio fut élu évêque de Rome, il définit une nouvelle politique à Rome avec, par exemple, le questionnaire sur le Synode de la famille de 2014 qui a été publié la semaine dernière.

Des représentants de 11 pays européens (Autriche, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Italie, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Espagne, Royaume Uni) et des états-Unis se sont rassemblés à All Hallows College à Dublin, Irlande, du 1er au 3 novembre 2013 pour débattre de leur contribution aux actuelles réformes en cours de l’église catholique romaine.

IMWAC est sensible à ce nouveau type de consultation et demande aux évêques d’accepter que paroisses et fidèles puissent répondre directement à ce questionnaire. Les Conférences épiscopales du monde entier devraient suivre l’exemple de la Conférence épiscopale d’Angleterre et du Pays de Galles qui a déjà mis le questionnaire sur internet et invité les fidèles à y répondre (http://www.catholic-ew.org.uk/Home/Featured/Synod-of-Bishops-on-the-Family-2014).

Certaines des questions et leur forme pourraient faire l’objet de critiques. C’est pourquoi IMWAC analysera soigneusement le questionnaire et organisera un Synode Parallèle lors du Synode Extraordinaire sur la famille d’octobre 2014 à Rome. “Ce ne peut être un synode où seuls des évêques, des hommes célibataires, discuteront des conditions présentes de la vie familiale ”, dit Martha Heizer, de Nous Sommes église Autriche, Présidente d’IMWAC.  “Nous demandons d’y convier, dès le début du Synode, des experts et des fidèles qui puissent apporter leur expérience de différentes formes de vie chrétienne de notre temps.”  IMWAC soutient l’idée de femmes cardinaux comme une première étape dans l’ouverture de tous les ministères aux femmes.

IMWAC est conscient de la forte résistance, particulièrement au Vatican, à la réalisation de réformes substantielles. De nombreux évêques sont très réticents devant la nouvelle politique. La grave crise d’autorité n’est pas encore surmontée dans l’église. C’est pourquoi IMWAC a pris la décision d’un programme clair pour les années qui viennent. En plus du Synode Parallèle, IMWAC prépare avec d’autres mouvements réformateurs une stratégie pour fêter l’anniversaire la fin du Concile Vatican II en 2015.

Didier Vanhoutte, venu de France, a proposé un rapport impressionnant de sa visite en Asie où il a contacté de nombreux groupes qui ont un besoin semblable à celui d’IMWAC que soit réformée la conception que l’église catholique romaine a de son enseignement et de sa pastorale. Les mouvements IMWAC d’Amérique Latine, bien que non présents à cette rencontre, font partie intégrante de ce mouvement réformateur avec leur insistance sur la justice sociale.

Dublin/Irlande, 5 novembre 2013

Informations complémentaires:

Brendan Butler, +353-86 4054984, brendan13@eircom.net

Christian Weisner, +49-172 5184082, media@we-are-church.org

Contacts Médias en France : Didier Vanhoutte (NSAE) – dvanhoutte37@gmail.com

Le Mouvement International Nous Sommes église (IMWAC), fondé à Rome en 1996, est engagé dans le renouveau de l’église catholique romaine sur la base du Concile Vatican II (1962-1965) et de l’esprit théologique qui en provient. Nous Sommes église s’est développé à partir du référendum ecclésial de 1995 en Autriche. Nous Sommes église est représenté dans plus de vingt pays et fonctionne en réseau avec des groupes réformateurs de conception similaire dans le monde entier. FHEDLES est membre actif d’IMWAC.

Partager ce contenu
  • Facebook
  • email
  • Print

- Espace membres - Copyright FHEDLES 2017 - Tous droits réservés - Création Effet i Média
Plan du site      Mentions légales      RSS