Contre le cléricalisme de l’Épiscopat Français (OCL)

L’Observatoire Chrétien de la Laïcité, sans prendre position sur le fond du problème posé par le projet de loi sur le mariage des personnes homosexuelles  qui ne relève pas de sa compétence, constate que, par les propos qu’il a tenus devant les Parlementaires qui ont assisté à la messe traditionnelle de rentrée, le cardinal Vingt-Trois ne fait rien d’autre, au nom des évêques de France, qu’exercer un lobbying au sens propre du terme, puisqu’il s’agit de pressions sur des hommes politiques pour s’opposer à un projet de loi. Ce lobbying s’exerce aussi avec l’épiscopat réuni à Lourdes :

– épiscopat qui prétend dicter aux catholiques leurs choix politiques de citoyens  par exemple en couvrant de son autorité morale les appels des plus intégristes à descendre dans la  rue (comme en  d’autres temps il a appelé à manifester pour les intérêts de l’enseignement confessionnel au risque d’une sectorisation sociale identitaire)

– épiscopat qui fait preuve d’une prétention, inacceptable dans une société démocratique ouverte au débat public entre citoyens, en prétendant être le mieux à même d’« éclairer les consciences, dissiper les confusions, et formuler le plus clairement les enjeux ».

Les évêques ont vite fait d’oublier ce que furent historiquement et encore récemment les errements multiples, sociologiques, éthiques, humains en général d’une hiérarchie catholique qui prétend aujourd’hui être maîtresse de vérité dans des domaines anthropologiques discutés et en voie d’évolution, quand  ses positions furent  historiquement très mouvantes et se révélèrent souvent erronées voire gravement fautives. Rappelons-nous la désastreuse position de Paul VI sur la contraception ou les propos de Benoît XVI en mars 2009 : « On ne peut pas résoudre le problème du sida avec la distribution de préservatifs. Au contraire, cela augmente le problème ». Il est donc inacceptable que la hiérarchie catholique  défende comme universelles les convictions d’un collectif de dignitaires dénonçant, y compris au sein de l’Église, et a fortiori au sein du pays, tous ceux qui ne pensent pas comme eux

L’O.C.L. invite tous les catholiques, quelle que soit la diversité légitime de leurs opinions et de leurs convictions, à refuser cette mobilisation d’un autre âge et à participer en citoyens libres et responsables, sans être tenus en laisse par la hiérarchie, aux débats démocratiques en cours dans les partis, les associations, et partout où se déroulent des échanges fondés sur l’écoute et l’expérience des femmes et des hommes dans la diversité de leur libre choix de vie.

Le 6 novembre 2012

Observatoire Chrétien de la Laïcité

Jean Riedinger

Secrétaire de l’O.C.L.

O.C.L. Temps Présent, Fédération Réseaux du Parvis, 68 rue de Babylone 75007 PARIS